( 12 janvier, 2020 )

mise en place et finition de la table d’harmonie

IMG_0058                              le vernissage de la table est très important car il la protège contre les différences d’hygrométrie et canalise le son .La qualité du vernis est primordiale et la quantité toute autant .Le choix de la  viscosité du vernis est importante car elle  permet de gérer sa pénétration dans le bois :si le vernis est trop liquide ,la table d’harmonie va « boire » le vernis et donc l’empêché de vibrer .Une fois le coté des barrettes vernis ,la table est collée sur la ceinture intérieure suivant un processus complexe. La table doit être bombée pour une sonorité optimale car tout bois cintré sonne mieux  et pour cela j’ai utilisé une méthode simple mais qui reste secrète, car très efficace .Ensuite le coté des chevalets est vernis à son tour . le choix du vernis est très important aussi ,il doit laissé la table vibrer . Si il est trop dur il va la figer donc j’ai opté pour un vernis gomme -résine naturelle lequel était  utilisé auparavant par les facteurs de pianos et les luthiers de renom comme stradivarius .Ensuite je laisse reposer .

la table vernis

la table vernis

 

la table collée

la table collée

 

 

 

 

( 21 avril, 2017 )

de retour après quelques mois d’abstinence!

IMG_1347[1]                                                                   IMG_1345[1]                                                                                                                               IMG_1343[1]    maintenant je mets en relation toutes les pièces de la structure du piano.le barrage est collé la table d’harmonie calibrée,le cadre et le chevalet ajustés. la précision est de rigueur car la moindre erreur est catastrophique et irréversible,donc je prends le temps de tout vérifier plusieurs fois .ensuite tous mes calculs vont détermines la position définitive de tout les éléments qui constituent la base de mon piano.

( 14 novembre, 2015 )

positionnement des chevalets

IMG_2384   012                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        la table est quasiment prête maintenant je vais la poncer pour obtenir la bonne épaisseur,elle est plus fine sur son contour et tout est une question de savoir-faire .c’est très délicat car si elle est trop fine ,elle sonne claire mais reste  fragile et si elle est trop épaisse elle ne sonnera pas, au contraire elle absorbera le son au lieu de le restituer . ensuite viennent les barrettes de table : ce sont des renforts en mélèze qui maintiennent la table pour résister à la pression des cordes.les barrettes sont collées de façon à contraindre la table légèrement bombée ce qui permettra   une meilleure vibration car tout bois cintré  sonne mieux .  il va falloir positionner les deux chevalets .très précisément car il détermine la longueur des cordes vibrantes.

table et chevalets

( 1 novembre, 2015 )

la table d’harmonie

la table avec les barrettes

la table avec les barrettes

la table est en cèdre rouge du canada c,est le seul bois de mon piano qui n’est pas français (impossible de le trouver en France du moins de très bonne qualité )elle se compose de plusieurs planches fines d 1.3 cms d’épaisseur avec un sens de fibres très droit .la découpe du bois est aussi importante.elle doit être à 90°.mon choix de prendre du cèdre plutôt que de l’épicéa,couramment utilisé , est très simple:   léger ,imputrescible,résistant ,  grande transmission du son et ne fend presque pas .d’autre part il est reconnu pour développer des basses profondes .006016quelques 24 heures de séchages et quelques mois à bonne température et hygrométrie adéquat pour quelle soi optimale.

( 1 novembre, 2015 )

les chevalets

les chevalets font le lien entre les cordes et la table d’harmonie : il permet de transmettre la vibration de la cordes à la table qui à son tour va amplifier cette vibration. leur forme particulière à été établi à partir d’un moule .ils se composent de 6 planches collées les unes au autres .le hêtre est de rigueur .S8000640         S8000637   S8000655

( 1 novembre, 2015 )

le plateau

IMG_0054le plateau est assez simple à réaliser ,il est en épicéa et il accueillera la mécanique – clavier

( 1 novembre, 2015 )

le cadre

le cadre est la partie la plus longue et la plus difficile à réaliser. j’ai du  modifier plusieurs fois mes cotes , cela m’as pris énormément de temps.cette partie sera en fer ,normalement elle est en fonte mais je pense que la sonorité sera meilleure parce que la fonte absorbe la vibration .pour l’instant mon gabarit est en bois mais j’ai trouvé le bon type d’acier et le bon soudeur( pas facile)mais bon je suis sur la bonne voie  .Z004piano et barrage028

( 1 novembre, 2015 )

la ceinture extérieur

la fabrication de la ceinture extérieur est le même principe que la ceinture intérieur ,elle n’est pas dans la même essence de bois mais toute aussi importante pour la résistance du piano .elle doit être d’une bonne  épaisseur  mais pas trop pour ne pas amortir les vibrations IMG_0083IMG_0089IMG_00871ça commence à ressembler à un piano non ?

( 1 novembre, 2015 )

le barrage

piano et barrage036le barrage en cèdre rouge maintien la ceinture en place ,la tension de cordes  étant de plus ou moins 18 tonnes!!!!  , il doit résister avec l’aide du cadre en fer .IMG_0038IMG_0019

( 1 novembre, 2015 )

la liaison

ensuite la fabrication de la partie reliant les aigus aux basses qui accueillera la table d’harmonie.didi015didi013

12
Page Suivante »
|